Assemblée Martinique News
Rechercher
Sujets
  Créer votre compte Accueil  ·  Sujets  ·  Téléchargements  ·  Votre compte  ·  Proposer un article  ·  Top 15  ·  Top Annuaire  
Menu
· Home
· Articles récents
· Exposition-Dossiers
· FAQ
· Suggestion
· Forum
· Liste des Membres
· Messages Privés
· Rechercher
· Archives
· Proposer un article
· Sondages
· Top 15
· Sujets d'actualité
· Annuaire de Sites Web Antillais
· Votre Compte

Qui est connecté ?
Il y a pour le moment 34 invité(s) et 0 membre(s) en ligne.

Vous êtes un visiteur anonyme. Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en cliquant ici.

Rechercher


Sondage
Si vous aviez le choix, vous préféreriez vivre...

au Canada
en région parisienne
en Guyane Française
en province (France)
en Amérique du Sud (hors Guyane)
aux Antilles
en Afrique
à Londres
aux U.S.A
en Inde ou Asie
en Europe de l'Ouest (hors France)
Je suis bien là où je vis



Résultats
Sondages

Votes 2709

Video






Assemblee Martinique News: Forums

Conversations de couloir
Modéré par:
  
Assemblee Martinique News Forum Index >> Conversations de couloir >> Tourisme
Allez à la page ( Pages précédente 1 | 2 | 3 Pages suivantes )
Auteur Tourisme
1064You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'AND rank_max >= AND rank_special = 0' at line 1




Membre depuis le : jeudi, 01-01-1970
Messages:
Message posté: 24-09-2002 à 18:44   
Un professionnel du tourisme disait un truc pas bête :
- Cuba ou La République Dominicaine, c'est -30% sur le prix pour une prestation égale (soleil, plage, hébergement, transport, etc..) donc à moins d'un miracle...

-bien sûr il faut améliorer (qualité, accueil, professionalisme, etc...) mais surtout communiquer sur les richesses culturelles de l'île
Exemples :
- Le jardin de Balata (une des sept merveilles de la Caraïbe)
- Tour des Yoles Rondes
- festivals, carnaval, marchés ... tout ce qui est spécifique et intéressant, dépaysant.

Ce n'est pas sur un cocotier ou une plage "crystal blue water " que la différence se fera entre la Martinique et les autres îles dans un spot ou une affiche publicitaire.




  Profil de   Editer/Supprimer les messages postés   Renvoyer une note
1064You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'AND rank_max >= AND rank_special = 0' at line 1




Membre depuis le : jeudi, 01-01-1970
Messages:
Message posté: 24-09-2002 à 22:34   
la différence ne se fera pas sur les cocotiers, la plage, le soleil.

il serait temps de travailler en partenariat, parce qu'une personne ne peut tout savoir, tout savoir faire. chacun son domaine, mais main dans la main, on peut arriver ensemble à s'en sortir (hébergement, location de voitures, gastronomie, loisirs-sport-découverte de l'île, artisanat, agriculture, fêtes communales, autres manifestations...).

il y les spécifités visibles, commes le jardins de Balata...

il y a également tout ce que peuvent nous apprendrent nos parents, grands-parents, arrières grands-parents sur des métiers, des pratiques, des savoirs-faires qui se perdent avec eux parce que la jeunesse est trop éprise de modernité . il est grand temps de sauver de l'oubli ce qui peut encore être sauvegardé dans nos mémoires.

Madinina ne doit compter que sur ses ressources propres pour se développer. Une profonde remise en cause, un brin de modestie, une touche de solidarité, un zeste de bonne volonté et un océan d'espoir et d'optimisme sont autant d'ingrédients nécessaires à un nouveau départ confiant et prometteur.


  Profil de   Editer/Supprimer les messages postés   Renvoyer une note
1064You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'AND rank_max >= AND rank_special = 0' at line 1




Membre depuis le : jeudi, 01-01-1970
Messages:
Message posté: 30-09-2002 à 21:18   
Toutes mes théories sur le tourisme sont bien belles et doivent faire rire déjà plus d'un Martiniquais. N'allais-je pas oublier qu'il existe sur le terrain des facteurs indirects qui ont des conséquences sur le secteur du tourisme. Ce pourrait faire l'objet d'un autre débat, car je pourrais vite déraper dans un hors sujet, et pourtant, je souhaite en parler ici, quitte à tout reprendre dans une rubrique plus appropriée.

La délinquance, la violence, la criminalité sont des phénomènes qui méritent réflexions et solutions adaptées, d'autant plus si nous ne souhaitons pas nous engluer et laisser la population martiniquaise se nourrir de débats ibolepenistes. Pour mettre un frein à ces discours racistes et stériles, suffira-t-il de trouver des solutions communes avec les pays caribéens concernés, tant pour leurs ressortissants que pour ceux de la Martinique ? C'est tout au moins une piste de travail.

Je suppose qu'il existe un état des lieux de la situation. Sans en avoir pris connaissance (parce que je ne l'ai pas à ma disposition), on peut déduire des situations d'autres pays de la planète que la consommation de produits nocifs et illicites et la pauvreté sont à l'origine de la délinquance, de la criminalité et de la prostitution, que je ne peux m'empêcher de rajouter ici. Sur le terrain travaillent des associations et des services publics compétents. pour ma part, on devrait les associer à nos réflexions sur le sujet, pas uniquement en tant qu'instance consultative, mais aussi qu'ils participent aux prises de décisions. puis, un réel effort doit être fait pour renforcer leurs actions sur le terrain, par des moyens humains, locaux, financiers, des formations, du matériel nécessaire.

Revenons un peu à la prostitution. Il y celle étalée sur nos yeux, sur les trottoirs "chagrins" (clin d'oeil à Luc Saint-Eloy), visible dans toute sa honteuse souffrance. Parallèlement, il y a aussi, celle tolérée, qui existe depuis, depuis... qui s'appelle tourisme sexuel. qui n'a vu sur les plages, à la ville ces jeunes autochtones jeunes et séduisant(e)s, tout sourire, au bras d'un(e) touriste pas spécialement jeune, ni qu'on pourrait catalogue de Vénus ou d'Apollon ! A partir du moment où le sexe sert de monnaie d'échange pour acquérir des biens matériels ou financiers, c'est de la prostitution. la p'tite jeune fille qui sort avec un tel parce qu'il a une belle voiture, qu'il va lui acheter tels fringues, c'est de la prostitution. le frimeur qui collectionne les nanas pour avoir l'une sa chaîne en or, l'autre ses Nike et Cie, c'est de la prostitution. celle qui se fait meubler sa maison grâce à la générosité de ... des exemples, nous pouvons en trouver à la pelle. plus qu'une question morale, c'est d'abord d'un soucis d'hygiène et de santé qu'il faut se préoccuper, notamment avec le Sida et le toutes les maladies sexuelles contagieuses. Quelles exemples, quelle éducation souhaitons-nous transmettre à nos enfants ? On pourrait apprendre à nos enfants à grandir, à découvrir et à exploiter leurs compétences propres, car il n'y a pas de grands ou de petits mérites, justes des gens doués, capables dans leur domaine de prédilection. mais, il s'agit là d'un autre débat.

j'avais prévenu que je risquais de basculer dans le hors sujet. je vous prie de m'excuser, mais une chose entraînant l'autre, je suis vite débordée par ma pensée.


  Profil de   Editer/Supprimer les messages postés   Renvoyer une note
1064You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'AND rank_max >= AND rank_special = 0' at line 1




Membre depuis le : jeudi, 01-01-1970
Messages:
Message posté: 01-10-2002 à 11:15   
Oui les associations sont une forme moderne d'organisation qui peuvent sur le terrain rattraper les déficiences des gouvernements. Elles sont les bienvenues pour s'exprimer et pour combattre tous les fléaux qui peuvent dégrader la douceur de vivre dans les îles de la Caraïbe et qui pourraient faire fuir les touristes.


Plutôt que de rejeter la faute sur notre semblable, associons-nous pour améliorer la société. N'attendons pas sur les décideurs ! La loi 1901 est faite pour ça.


  Profil de   Editer/Supprimer les messages postés   Renvoyer une note
1064You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'AND rank_max >= AND rank_special = 0' at line 1




Membre depuis le : jeudi, 01-01-1970
Messages:
Message posté: 03-10-2002 à 11:11   
Si on en croit le journal Le Parisien
c'est un peu la panique à bord chez les décideurs du tourisme , Plan Marshall, il faut sauver le tourisme aux Antilles, etc...



Article du Parisien du 03 octobre


  Profil de   Editer/Supprimer les messages postés   Renvoyer une note
1064You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'AND rank_max >= AND rank_special = 0' at line 1




Membre depuis le : jeudi, 01-01-1970
Messages:
Message posté: 09-10-2002 à 02:29   
ils se sont vraiment donnés le mot "sauvons le tourisme aux Antilles"


http://www.bondamanjak.com/suite.php?piment=actus&n=252


je te fais remarquer (mais c'est dû à ma paranoïa chronique) qu'il ne s'agit pas de sauver les A., mais ce qui peut rapporter.

pendant que toutes ces personnes réfléchissent sur le comment du sauvetage, il ne se sont même pas dit que dans la population, quelques personnes peut-être se sentent concernées et peut-être ont des propositions à faire il me semblait que dans toute thérapie il fallait que le patient soit volontaire (et très certainement actif) !?!


  Profil de   Editer/Supprimer les messages postés   Renvoyer une note
1064You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'AND rank_max >= AND rank_special = 0' at line 1




Membre depuis le : jeudi, 01-01-1970
Messages:
Message posté: 09-10-2002 à 23:13   
par mes 2 maux à 4 sources précédemment, je voulais dire que "sauver l'économie martiniquaise" est un travail de grande envergure en tout honneur et respect qui mérite le grand déploiement de toutes nos ressources intellectuelles, matérielles, financières, humaines... "sauver (que) le tourisme martiniquais" ne vise qu'à accuser les écarts entre les différents secteurs économiques - l'économie étant assez bancale pour l'heure - rendant le pays dépendant d'une unique source de rentabilité - ce qui fragilise ce pays ; la canne à sucre, la banane, le tourisme (anko li atjelman) sont des exemples cuisants pourtant.

alors pourquoi toujours la même stratégie publique ?

pani asé plas, pani asé lagan pou fè dot bagay ?

je pense au contraire qu'il existe d'autres activités local-local qui méritent d'être encouragées, qu'il faudrait promouvoir au même titre que le tourisme.


  Profil de   Editer/Supprimer les messages postés   Renvoyer une note
1064You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'AND rank_max >= AND rank_special = 0' at line 1




Membre depuis le : jeudi, 01-01-1970
Messages:
Message posté: 11-11-2002 à 16:11   
Le tourisme est aussi un secteur emblématique (l'arbre qui cache la forêt) car le grand public peut comprendre cette activité et ses préoccupations. . Qui à part ceux qui travaillent dans la banane connaissent vraiment les problèmes de ce secteur, de la marchande à l'ouvrier agricole en passant par le patron d'exploitation ou celui qui conduit une bâchée
Si on montre qu'il est possible de redresser un secteur comme ça, toutes les autres activités privées ont leurs chances. Sinon à quoi bon les lancer si ce n'est pas durablement.

Le dernier développement de l'actualité sur le tourisme est "le retrait envisagé du groupe d'hôtellerie Accor, que ce dernier justifie par un climat social "détestable" et des coûts trop élevés. "

On entend bien la voix des patrons et celle des offices de tourisme, des journalistes, des secrétaires d'état, des ceci et des cela

Et celle des employés, qu'en pensent-ils ?

Celle qui doit s'occuper du petit-déjeuner quand le touriste anglo-saxon descend à 7h pour prendre son repas principal et quand le touriste italien descend une minute avant la fermeture de la cafétéria en demandant du café italien.

Celle qui nettoie la cafet avant et après que les autres employés ont fait leur pause,

Celui qui a fait la suite, les chambres blanches, trier le linge

Nettoyé la réception, fait la plonge car l'hôtel 4 étoiles n'a pas de machine à laver la vaisselle, ou ne l'a pas fait réparée

celui qui a travaillé le weekend car "on est complet"...



  Profil de   Editer/Supprimer les messages postés   Renvoyer une note
1064You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'AND rank_max >= AND rank_special = 0' at line 1




Membre depuis le : jeudi, 01-01-1970
Messages:
Message posté: 13-11-2002 à 01:01   
oui, on entend bien dans le discours du groupe accord la voix du patron, celle du financier qui a flairé une piste plus économique pour accroître les bénéfices de son business.

depuis quelque temps, les médias métropolitains font tout un ramdam sur les Antilles et les Antillais ; ils vont jusqu'à pratiquer de la psychologie sauvage à deux balles. bientôt ils nous vont nous apprendre le savoir vivre, le savoir recevoir et toute autre leçon de moral sur notre manière de nous comporter, de constituer une famille, d'élever nos enfants, d'établir des relations saines au sein du couple... (la liste est longue, et les conseilleurs ne sont pas les payeurs).

en tout cas, rumeur quand tu nous tiens, quelle arme efficace tu fais. à l'heure actuelle, tout le monde est ligué contre les Antillais pour leur manque de sens commercial qui ferait perdre de l'argent au grands patrons du secteur du tourisme. "Accusé, levez-vous" (clin d'oeil à cette belle chanson qui fait partie de notre folklor), nos îles seraient-elles condamnées à pourir sur place jusqu'à ce que même les autochtones n''en veulent plus et qu'un "bon" samaritain viennent nous "débarasser" de ce lourd fardeau (ce que recherchent aujoud'hui les financiers actuels). mais arrêtons-là la fiction, qui serait un plan bien trop machiavélique.

toujours est-il que tout concorde à la perfection pour que le départ des capitaux vers des paradis financiers soit entièrement prise en charge par la culpabilité des Antilles et des Antillais. ainsi, tout les autres tirent leur épingle du jeu, sans reproche, sans indemnité, sans critique. bien au contraire, toute manifestation pour revendiquer des droits est d'ores et déjà montré du droigt, condamnée elle aussi, voire même est en passe de devenir tabou. deux solutions : encaisser sagement pour éviter de se faire encore mal voir, ou manifester malgré tout sachant que cela sera perçu comme preuve de nos immaturité, irresponsabilité...

effectivement, les Antilles ne sont pas aussi rentables que d'autres pays, à cause du coût de la main d'oeuvre notamment aligné à cellui de la métopole. pour bénéficier des acquis sociaux, le salariés Antillais doit être à la disposition du client (et du patron), quelles que soient les conditions de travail, parce qu'il a la chance d'être "déclaré". le patron a dit qu'il qu'il est incompétnt malgré les formations, qu'il est fainéant, et j'en passe, mais a-t-on seulement entendu sa version, s'est-on préoccupé de lui avant de généraliser de tels comportements que l'on retrouve partout dans le monde chez certaines personnes. on voudrait nous faire qu'il existe un gène responsable du monopole attribué à l'Antillais ? je reste tout de même septique lorsque je vois bien de mes collègues (pas du tout Antillais).

cobyes ? martyres ? je me garde bien d'encourager et de me faire porte parole des discours qui tendent à faire passer l'Antillais pour un éternel enfant à rééduuer, car, même en ces temps durs, je suis Antillaise et aux yeux de ces pseudo-pédagogues, je reste Antillaise.



  Profil de   Editer/Supprimer les messages postés   Renvoyer une note
1064You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'AND rank_max >= AND rank_special = 0' at line 1




Membre depuis le : jeudi, 01-01-1970
Messages:
Message posté: 13-11-2002 à 15:26   
En plus, et ce qui va dans le sens de ce que tu dis : "lu dans le Figaro" : (le gouvernement veut relancer le tourisme outremer, Laurence Chavane, 11/11)
"
Gérard Pélisson, coprésident d'Accor, a annoncé par lettre il y a trois semaines au président de la République que son groupe hôtelier comptait quitter les Antilles. « Personne n'osait en parler »confiait hier Léon Bertrand, le secrétaire d'Etat au Tourisme, qui a en a reçu une copie.

Pourquoi 3 semaines ? le pot-aux-roses a été découvert par une fuite dans la presse ?
on nous cache des choses ?

De quoi avaient-ils peur pour que personne n'ose en parler ?

Que le Club Med veuille aussi sa part du gâteau ?

Pfff...


  Profil de   Editer/Supprimer les messages postés   Renvoyer une note
Allez à la page ( Pages précédente 1 | 2 | 3 Pages suivantes )
  
Bloquer le sujet Déplacer le sujet Supprimer le sujet

 

© 2002-2010 Assemblee Martinique.
Portail developpe en PHP (Nuke) sous licence GNU/GPL.