Assemblée Martinique News
Rechercher
Sujets
  Créer votre compte Accueil  ·  Sujets  ·  Téléchargements  ·  Votre compte  ·  Proposer un article  ·  Top 15  ·  Top Annuaire  
Menu
· Home
· Articles récents
· Exposition-Dossiers
· FAQ
· Suggestion
· Forum
· Liste des Membres
· Messages Privés
· Rechercher
· Archives
· Proposer un article
· Sondages
· Top 15
· Sujets d'actualité
· Annuaire de Sites Web Antillais
· Votre Compte

Qui est connecté ?
Il y a pour le moment 35 invité(s) et 0 membre(s) en ligne.

Vous êtes un visiteur anonyme. Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en cliquant ici.

Rechercher


Sondage
Si vous aviez le choix, vous préféreriez vivre...

au Canada
en région parisienne
en Guyane Française
en province (France)
en Amérique du Sud (hors Guyane)
aux Antilles
en Afrique
à Londres
aux U.S.A
en Inde ou Asie
en Europe de l'Ouest (hors France)
Je suis bien là où je vis



Résultats
Sondages

Votes 2708

MEMWA, fresque de Louis Laouchez
Posté le 06 juillet 2005 à 19:12:23 CEST par Phil

Arts Le plasticien martiniquais Louis Laouchez présente une nouvelle fresque murale dans les jardins du Conseil Régional, à Cluny.

La fresque Memwa (mémoire en créole) longue de 45 mètres de long est réalisée en acier de 5 à 12 mm d'épaisseur (sculpture et formes) et en céramique (mosaïque colorée). C'est un bel ouvrage.

Commandée par le Conseil Régional de la Martinique et fabriquée à Ducos, elle représente très simplement selon l'artiste Louis Laouchez l'histoire de la Martinique de ses origines à nos jours.

Mémwa

La lecture de la fresque s'effectue de gauche à droite, débutant par un Totem symbolisant le métissage entre les peuples, puis l'Afrique reliée à la Caraïbe par les chaînes de la colonisation et de la traite négrière. Quelques masques-totemitos montent la garde devant l'oeuvre sur la pelouse.

Au milieu de la fresque, le peuple représenté par les formes humaines noires commence à devenir lui-même et à connaître la gaieté.

On reconnaît également quelques symboles tels que le serpent bleu (trigonocéphale) ci dessus et ci-dessous le coutelas (travail et arme, partenaire du matjoukann*).

Par le choix de ce matériau indestructible, allié aux tons colorés de la mosaïque, et grâce à la simplicité de cette oeuvre d'art, l'intention de l'artiste est de permettre aux générations à venir de commémorer et visualiser agréablement cette histoire si peu présente dans l'enseignement actuel.



NB : Les photographies des détails de cette fresque ont été prises grâce à l'aimable autorisation du Conseil Régional, car "normalement c'est interdit".

* le matjoukann est un morceau de tissu qui s'attachait aux reins avant de rentrer dans la canne pour affronter le travail épuisant de la coupe et éventuellement le serpent.
C'est donc également un symbole du courage martiniquais.

Memwa"


 
Identification
Surnom/Pseudo

Mot de Passe

Vous n'avez pas encore de compte?
Vous pouvez vous inscrire
En tant que membre enregistré, vous pourrez participer et accéder à toutes les rubriques privées du site

Liens connexes
· Linux Artist
· Plus à propos de Arts
· Nouvelles transmises par Phil


L'article le plus lu à propos de Arts:
NèG MAWON (film là)


Article Rating
Score en moyenne: 0
Votes: 0

Votez pour cet article:

Mauvais
Moyen
Bon
Très Bon
Excellent



Options

Format imprimable  Format imprimable

Envoyer cet article à un(e) ami(e)  Envoyer cet article à un(e) ami(e)


 

© 2002-2010 Assemblee Martinique.
Portail developpe en PHP (Nuke) sous licence GNU/GPL.