Assemblée Martinique News
Rechercher
Sujets
  Créer votre compte Accueil  ·  Sujets  ·  Téléchargements  ·  Votre compte  ·  Proposer un article  ·  Top 15  ·  Top Annuaire  
Menu
· Home
· Articles récents
· Exposition-Dossiers
· FAQ
· Suggestion
· Forum
· Liste des Membres
· Messages Privés
· Rechercher
· Archives
· Proposer un article
· Sondages
· Top 15
· Sujets d'actualité
· Annuaire de Sites Web Antillais
· Votre Compte

Qui est connecté ?
Il y a pour le moment 42 invité(s) et 0 membre(s) en ligne.

Vous êtes un visiteur anonyme. Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en cliquant ici.

Rechercher


Sondage
Si vous aviez le choix, vous préféreriez vivre...

au Canada
en région parisienne
en Guyane Française
en province (France)
en Amérique du Sud (hors Guyane)
aux Antilles
en Afrique
à Londres
aux U.S.A
en Inde ou Asie
en Europe de l'Ouest (hors France)
Je suis bien là où je vis



Résultats
Sondages

Votes 2689

Revue de Presse: Vie et mort du Congrès
Posté le 01 juillet 2002 à 12:01:03 CEST par Phil

Guadeloupe le 28/06/2002 14:23:48 source : maximini.fr
Pour Lucette Michaux-Chevry, le Congrès est mort et enterré. Pour Jacques Gillot, la messe n'est pas dite.

Les paris sont ouverts, faites vos jeux ! C'est que les analyses et supputations sur la survie ou non du Congrès vont bon train dans les milieux politiques et médiatiques. Il y a quelques jours, Lucette Michaux-Chevry, la présidente du conseil régional, annonçait sur RCI que le Congrès était mort de sa belle mort. Dans la foulée, sur... RFO Radio, Jacques Gillot, son homologue du conseil général, rétorquait, lui, sans esprit de polémique, que le Congrès n'était ni moribond ni mort et qu'il l'avait même convoqué pour ce samedi 29 juin. C'est à n'y rien comprendre... Seulement, entretemps, la donne politique a changé en France. Lionel Jospin, écarté au soir du premier tour de l'élection présidentielle, Jacques Chirac a été réélu dans un boulevard le 5 mai dernier. Plus encore, la droite a largement remporté les dernières législatives. Du coup, le débat sur l'évolution statutaire ou/et institutionnel en outre-mer n'est plus une priorité. Le gouvernement, et singulièrement la ministre de l'outre-mer, semblent opter pour le développement économique. Mais l'un ne va-t-il pas sans l'autre ? La question reste posée et il va bien falloir que les tenants de la déclaration de Basse-Terre s'expriment à ce sujet et clarifient les choses puisque le vent a tourné. Lucette Michaux-Chevry va-t-elle rentrer dans le rang et effacer d'un trait ses velléités autonomistes ? Les communistes et les indépendantistes, qui l'avaient soutenue, vont-ils maintenant se déjuger ? Bref, tout se beau monde va-t-il faire machine arrière pour se retrouver dans la même configuration politique qu'avant la déclaration de Basse-Terre de décembre 1999 ? J.D.

 
Identification
Surnom/Pseudo

Mot de Passe

Vous n'avez pas encore de compte?
Vous pouvez vous inscrire
En tant que membre enregistré, vous pourrez participer et accéder à toutes les rubriques privées du site

Liens connexes
· Plus à propos de Guadeloupe
· Nouvelles transmises par Phil


L'article le plus lu à propos de Guadeloupe:
Miss France 2003 : une antillaise l'emporte


Article Rating
Score en moyenne: 0
Votes: 0

Votez pour cet article:

Mauvais
Moyen
Bon
Très Bon
Excellent



Options

Format imprimable  Format imprimable

Envoyer cet article à un(e) ami(e)  Envoyer cet article à un(e) ami(e)


 

© 2002-2010 Assemblee Martinique.
Portail developpe en PHP (Nuke) sous licence GNU/GPL.