Assemblée Martinique News
Rechercher
Sujets
  Créer votre compte Accueil  ·  Sujets  ·  Téléchargements  ·  Votre compte  ·  Proposer un article  ·  Top 15  ·  Top Annuaire  
Menu
· Home
· Articles récents
· Exposition-Dossiers
· FAQ
· Suggestion
· Forum
· Liste des Membres
· Messages Privés
· Rechercher
· Archives
· Proposer un article
· Sondages
· Top 15
· Sujets d'actualité
· Annuaire de Sites Web Antillais
· Votre Compte

Qui est connecté ?
Il y a pour le moment 22 invité(s) et 0 membre(s) en ligne.

Vous êtes un visiteur anonyme. Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en cliquant ici.

Rechercher


Sondage
Si vous aviez le choix, vous préféreriez vivre...

au Canada
en région parisienne
en Guyane Française
en province (France)
en Amérique du Sud (hors Guyane)
aux Antilles
en Afrique
à Londres
aux U.S.A
en Inde ou Asie
en Europe de l'Ouest (hors France)
Je suis bien là où je vis



Résultats
Sondages

Votes 2709

Régie Publicitaire



Annonces




Méfiance : les euro-pays, les conseilleurs et les heureux payeurs.
Posté le 23 juin 2002 à 14:40:22 CEST par Phil

Société - Economie Antillaises Mans a écrit : "L'introduction de la nouvelle monnaie de la Martinique (l'euro) au début de l'année s'est très bien déroulée selon la filiale de la Banque de France, l'Insitut d'émission des DOM (IEDOM) de Fort-de-France. Cet institut a dressé un bilan favorable de l'économie martiniquaise basée sur le suivi d'indicateurs bancaires et financiers en 2001 tout en mettant en exergue ses insuffisances et "l'absence de stratégie de sortie de crise".

L'euro s'est bien intégré en Martinique. Charles Apanon, directeur de l'IEDOM, rapporte à la presse que 90% des francs attendus ont été récupérés, une trentaine de millions de francs dorment encore dans les matelas. Ceux-ci pourront encore être échangés jusqu'en février 2005 pour les pièces et février 2012 pour les billets à l'IEDOM ou au Trésor Public.
La masse monétaire en circulation nécessaire au fonctionnement normal de l'économie est estimée à 200 millions d'euros.
Les analystes de l'IEDOM constatent dans leur bilan :
- la baisse du chomâge
- que les indicateurs du secteur du tourisme, en crise, sont défavorables,
- que le secteur (BTP) batîments et travaux publics, bien que bien portant, manquera de nouveau souffle fin 2002 en l'absence de grands chantiers.
- la consommation se porte bien (sauf pour certains biens tels que les véhicules neufs) et que l'introduction de l'euro n'a pas eu d'effet notable de montée des prix.
Leur analyse sur le secteur financier met en évidence que les banques et établissements de crédit pour la première fois depuis 1993 connaissent un résultat positif. Néanmoins ils sont réticents à réinvestir sur le marché leurs excédents de trésorerie. En effet, ils pourraient prêter cet argent pour financer des projets. Cette frilosité a deux raisons majeures :
- le niveau élevé des crédits douteux et des impayés : trois fois plus qu'en France.
- le taux inquiétant de personnes et entreprises frappées d'interdit bancaire (14%).

Au vu de ces observations, l'argent coule à flots en Martinique et l'économie va mieux sauf le tourisme mais on peut regretter que les Martiniquais ne sauront peut-être pas tirer profit de cette situation favorable en raison de la méfiance des établissements financiers.
Aide-toi, ta banque t'aidera. "

 
Identification
Surnom/Pseudo

Mot de Passe

Vous n'avez pas encore de compte?
Vous pouvez vous inscrire
En tant que membre enregistré, vous pourrez participer et accéder à toutes les rubriques privées du site

Liens connexes
· Plus à propos de Société - Economie Antillaises
· Nouvelles transmises par Phil


L'article le plus lu à propos de Société - Economie Antillaises:
Les exportations de banane antillaise en baisse


Article Rating
Score en moyenne: 0
Votes: 0

Votez pour cet article:

Mauvais
Moyen
Bon
Très Bon
Excellent



Options

Format imprimable  Format imprimable

Envoyer cet article à un(e) ami(e)  Envoyer cet article à un(e) ami(e)


 

© 2002-2010 Assemblee Martinique.
Portail developpe en PHP (Nuke) sous licence GNU/GPL.